Faire plusieurs choses en même temps (multi-tâches)

Passer d’une tâche à l’autre, sans oublier les tâches en cours

« La lasagne est dans le four, la minuterie en marche et je fais la vaisselle pendant que ma partenaire me raconte sa journée et me pose des questions sur la mienne. » Voilà une des nombreuses situations de la vie quotidienne dans lesquelles on doit faire plusieurs choses en même temps. En réalité, il s’agit plutôt d’une aptitude à passer d’une tâche à l’autre très rapidement, sans oublier les autres tâches en cours. En effet, l’image est celle d’un jongleur, qui manipule toutes les balles en même temps, mais qui ne peut pas les laisser tomber. Or après une atteinte cérébrale, cette capacité à jongler peut se retrouver affectée.

Une importante mobilisation d’énergie

De nombreux processus sont mis en jeux lors des situations multitâches. On pense à la mémoire (retenir ce qu’on a déjà fait et ce qu’il reste à faire), la flexibilité (pouvoir passer d’une tâche à l’autre tout en adaptant la manière de faire), ou la concentration. Mais l’engagement de tous ces processus entraîne une importante mobilisation d’énergie et d’effort intellectuel, ce qui rend cette gestion très difficile.

Prendre son temps, éliminer les distracteurs et mettre des rappels

Idéalement éviter dans un premier temps ces situations qui demandent une trop grande gymnastique pour notre cerveau. Il s’agit de prendre le temps nécessaire pour faire une chose à la fois. Cela implique de signaler à notre entourage qu’il est nécessaire d’attendre qu’on fasse les choses à notre rythme. Cela implique également un aménagement de l’environnement pour ne pas être trop sollicité, comme par exemple, éteindre son téléphone portable lorsqu’on se concentre sur une tâche au travail, lorsqu’on prépare à manger ou qu’on paye nos factures. Cela nous évitera certainement de passer à autre chose et d’oublier de revenir sur ce qu’on était en train de faire !

Il est utile aussi de faire des plans avec une liste de tâches et mettre des rappels pour revenir aux tâches en cours (mettre des alarmes et utiliser toute forme d’indices, comme les post-its ou même la ficelle autour du doigt !).

Comment gérez-vous ces situations ? Quelles sont celles qui vous semblent le plus problématiques ?